slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15 slideshow 16

Vous êtes ici

√ Titre complet: 
High-resolution Digital Elevation Models (DEM) in rainfed Mediterranean cultivated Landscapes for long-term monitoring of artificial features with hydrological impact
√ Responsable scientifique LISAH: 
FEURER Denis
√ Contacts: 
Denis Feurer > téléphone : 04 99 61 21 39 >email : denis.feurer@ird.fr
√ Date début: 
Janvier, 2017
√ Date fin: 
Novembre, 2018
√ Bailleur du projet: 
MISTRALS/ENVIMED IV
√ Partenaires: 
ENIT, UNIPD
√ Région de la zone d'étude: 
Bassin Versant de La Peyne (Hérault, Languedoc-Roussillon, France)
Pourtour méditerranéen
Bassin Versant du Lebna (Tunisie)
√ Résumé: 

Les systèmes d'observation long-terme qui documentent les milieux cultivés pluviaux méditerranéens se focalisent le plus souvent sur les processus physiques et le suivi “surfacique” de l'occupation des sols. Cependant, pour une compréhension complète de ces processus, en particulier ceux dont les dynamiques sont lentes, il est nécessaire d'effectuer le suivi des évolutions des structures artificielles à impact hydrologique, suivi pour lequel des méthodes de cartographie efficaces manquent.
Les récentes avancées en cartographie 3D et en géomorphométrie apportent un nouvel éclairage sur ce problème de mesure. Les équipes réunies au sein de ce projet ont chacune développé des techniques pour la cartographie 3D et/ou la cartographie des structures artificielles à partir de Modèles Numériques de Terrain (MNT) fins, et le projet HighLandDEM est une excellente opportunité de partager, diffuser, contre-valider ces techniques et même d'évaluer leur performances sur différents zones cultivées pluviales autour de la Méditerranée.

Localisation des sites test HighLandDEM

Les participants au projet mettront d'abord en place un outil commun d'expérimentation numérique en s'appuyant sur les données et algorithmes existants. Dans le même temps la délocalisation des expériences déjà réalisées sur chaque site permettra de compléter la base de MNTs. Ensuite, la sensibilité des différentes techniques de cartographie des structures artificielles à la source du MNT et à sa résolution sera évaluée. Finalement, des travaux dirigés et des travaux pratiques seront élaborés en commun. Au delà de ce nouveau matériel pédagogique partagé, les résultats attendus du projet HighLandDEM sont le développement de méthodes robustes d'obtention de MNT fins à bas coût et de cartographie de structures artificielles à partir de MNT fins. De telles méthodes pourront venir compléter les dispositifs expérimentaux de systèmes d'observation long-terme et plus généralement fournir des outils performants pour la gestion de la ressource en eau et en sol.

√ Personnel permanent LISAH: 
√ Mots clés: 
Analyse spatiale
Limites parcellaires
Modèles 3D
Région méditerranéenne
Spatialisation
Structure paysagère
Télédétection