• English
  • Français
slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15 slideshow 16

Vous êtes ici

√ Niveau requis: 
√ Début du stage: 
17-03-2014
√ Durée: 
5 à 6 mois
√ Lieu: 
2 place Viala 34060 Montpellier cedex 2 FRANCE
√ Indemnité: 
€436
√ Contact: 
Fabrice Vinatier > téléphone : +33 (0)4 99 61 21 41 > email : fabrice.vinatier@inra.fr
√ Description: 

Résumé
L'analyse des paysages passés, ou rétro-observation, améliore notre compréhension des paysages actuels, voire nous permet de réaliser des modélisations prospectives des paysages futurs. Dans ce cadre, analyser l'introduction d'une innovation technique dans un paysage agricole est un événement important car ce processus est susceptible de se répéter dans l'avenir dans un contexte de changement climatique. Il est par contre très difficile de trouver des cas d'étude offrant une profondeur temporelle et une résolution spatiale suffisantes pour bien caractériser la dynamique spatiale de l'introduction d'une innovation donnée. Or, l'introduction de la mécanisation en viticulture a engendré de profonds bouleversements dans les schémas de plantation des ceps de vigne, ces bouleversements, visibles à partir de photos aériennes ou images satellites, offrent un cas d'étude original de par sa profondeur spatio-temporelle.

Contexte
Les paysages languedociens, à dominante viticole, sont les reflets d'événements pédoclimatiques, agronomiques et sociologiques sur le long terme. Depuis l'après-guerre, les nombreuses crises viticoles, les changements des habitudes de consommation des amateurs de vins et enfin l'arrivée de la mécanisation ont induit de profonds changements de l'architecture et de l'occupation du sol de cette région.
A partir d'une collection de photos aériennes datant de 1954 à 2001 et de photos satellites datant de 2003 à 2012, nous avons accès à une base de données originale couvrant une superficie de 1 km2, en l’occurrence le bassin versant de Roujan, situé en région Languedoc-Roussillon. Deux types de conduites de la vigne seront étudiées en particulier, le mode palissé et le mode gobelet, chaque mode se traduisant sur les photos et images par un espacement en ligne et en quinconce des pieds de vigne, respectivement. Les autres occupations du sol, telles que les bois, friches, vergers, autres cultures et bâti seront répertoriés également, ainsi que les pratiques 'enherbement.

Objectifs
Le stage comportera deux volets : un volet digitalisation et un volet analyse.
Le volet de digitalisation sera divisé en plusieurs étapes :

  •  mosaïquage (uniquement photos aériennes)
  • géoréférencement (uniquement photos aériennes)
  • digitalisation des limites parcellaires et des occupations du sol

Le volet d'analyse portera sur l'analyse diachronique des cartes d'occupations du sol digitalisées :

  • caractérisation des liens avec des variables facteurs (modèle de régression, random forest, etc.)
  • calcul des matrices de transition entre chaque occupation du sol (modèle de markov)

Niveau requis et compétences
M2, Césure ou fin d'études d'ingénieur avec :

– soit des compétences en écologie ou hydrologie avec goût prononcé pour la modélisation et les outils de simulation numérique
– soit des compétences en mathématiques appliquées avec un intérêt marqué pour l'hydrologie et l'écologie et le paysage

Rémunération et avantages
Indemnité de stage légale (~ 430 € /mois), accès cantine administrative à tarif préférentiel
Contacts
Fabrice Vinatier, INRA, UMR LISAH, 04 99 61 21 41, fabrice.vinatier@supagro.inra.fr
 

Statut stage: