• English
  • Français
slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15 slideshow 16

Vous êtes ici

√ Niveau requis: 
√ Début du stage: 
17-03-2014
√ Durée: 
6 mois
√ Lieu: 
2 place Viala 34060 Montpellier cedex 2 FRANCE
√ Indemnité: 
€436
√ Contact: 
Fabrice Vinatier > téléphone : +33 (0)4 99 61 21 41 > email : fabrice.vinatier@inra.fr
√ Description: 

Contexte scientifique:

Les paysages agricoles fournissent de nombreux services écosystémiques, tels que le maintien de la biodiversité, la préservation de la ressource en eau et en sol. Ces services sont reliés à des fonctions écosystémiques comme la dispersion de l’eau et des organismes vivants dans l’espace, ces dernières fonctions étant conditionnées par la structure et la composition des paysages.

Parmi ces structures, les fossés agricoles possèdent des fonctions d’interception du ruissellement de surface de transport de solutés et de drainage. Ces fossés sont
également des trames vertes et bleues permettant la circulation d’organismes vivants, tels que les arthropodes et plantes hydrochores. Or il existe des interrelations plus ou moins complexes entre ces fonctions, biotiques et abiotiques, avec (i) les parties aériennes et racinaires de la végétation des fossés qui vont modifier les mécanismes d’écoulement et d’infiltration de l’eau et (ii) l’écoulement de l’eau va modifier la dispersion des espèces végétales, notamment hydrochores.

Dans une perspective d’optimisation des services écosystémiques provisionnés par les paysages agricoles, il est nécessaire de comprendre les interrelations existant entre flux biotiques et abiotiques pour les utiliser dans des modèles de simulation.


Objectifs et détails de l’étude:

Nous souhaitons, dans le cadre de ce stage, appliquer les principes de l’hydro-écologie1 aux fossés agricoles méditerranéens. Ce stage propose une vision intégrée et systémique des interrelations biotiques et abiotiques dans les paysages agricoles.
Le stage nécessitera une activité d’échantillonnage sur le terrain, pour alimenter une base de données spatialisée déja constituée en 2012 et 2013 sur l’ensemble du réseau de fossé du bassin versant du Bourdic, de douze espèces végétales ayant des caractéristiques écophysiologiques différentes. Le nouveau relevé effectué par le stagiaire viendra compléter cette base de données selon une méthode novatrice mise en place au laboratoire via l’utilisation de smartphones. Cette base (2012-2014) sera analysée pour tenter de déterminer les facteurs influençant la dynamique spatiale et temporelle des espèces végétales échantillonnées.
Le stage comprendra également une activité de modélisation, en se basant sur le couplage d’un modèle hydrologique développé au laboratoire (OpenFluid) et d’un modèle écologique à construire qui permettra de simuler la dispersion d’espèces végétales hydrochores dans un réseau de fossé. En raison du temps imparti durant le stage, les modèles ne seront pas validés sur le terrain mais serviront en première approche à une modélisation dynamique du phénomène. La phase de construction, paramétrage et validation du modèle écologique se fera en interaction étroite avec la TGU AgroEcologie de Dijon (Benoit Ricci).


Profil et pré-requis

Ce stage s’adresse à un(e) étudiant(e) ayant un intérêt pour l’écologie et l’hydrologie.
Une ouverture d’esprit permettant d’aborder des recherches transdisciplinaires est requise. Connaissances du logiciel R et des statistiques spatiales appréciées.

Responsables de stage
Fabrice Vinatier - 04 99 61 21 41 - fabrice.vinatier@supagro.inra.fr
Jean-Stéphane Bailly - 04 99 61 30 74 - bailly@teledetection.fr
Benoit Ricci - 03 80 69 33 27 - benoit.ricci@dijon.inra.fr

Adresse et lieu du stage
UMR LISAH - Equipe Paysage SupAgro, Batiment 24, 2 place Pierre Viala, 34060 Montpellier

Conditions d’accueil
Stage basé au centre SupAgro de Montpellier. De courts séjours à Dijon seront envisagés pour la partie modélisation.
Indemnisation INRA de référence : 436€/mois
 


1 L’hydro-écologie, science étudiant l’interaction entre l’hydrologie et les biotes, depuis sa définition à la fin des années 1990 par l’UNESCO, est encore très peu considérée dans la communauté scientifique malgré son potentiel en tant que science intégrative pour résoudre les problèmes liés aux services écosystémiques.


 

Statut stage: