• English
  • Français
slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15 slideshow 16

Vous êtes ici

√ Niveau requis: 
√ Début du stage: 
15-04-2015
√ Durée: 
3 à 4 mois à partir de mi-avril 2015
√ Lieu: 
2 place Viala 34060 Montpellier cedex 2 FRANCE
√ Indemnité: 
€436
√ Contact: 
Jean-Stéphane Bailly > téléphone : +33 (0)4 99 61 28 09 > email : bailly@agroparistech.fr
√ Description: 

Spatialisation des variables géométriques du réseau hydrographique d'un bassin ressource aménagé

Profil souhaité : Niveau M1 en géosciences, hydrosciences ou biostatistiques

Contexte :

La simulation de flux hydrologiques dans les paysages cultivés fortement aménagés et leur évolution pré-suppose une représentation explicite et détaillée de la structure interne du bassin versant considéré. Parmi les éléments clés de cette représentation, les réseaux « hydrographiques » au sens large (appelés par la suite réseaux de drainage) sont des éléments clés à considérer, supportant une bonne part des écoulements de surface. Lorsque l'on travaille sur des bassins cultivés amont, dans des paysages méditerranéens, les réseaux de drainage sont constitués d'éléments intermittents et souvent anthropiques (cours d'eau, fossés, chemins, ravines recalibrées) pour lesquels une représentation fidèle à partir de MNT ou d'images, même sub-métrique est difficile. Au delà du tracé du réseau, le simulateur hydrologique a besoin de variables géométriques sur ces réseaux (largeur, profondeur, profil) afin de contrôler leur hydraulicité. Pour ces variables, un relevé exhaustif terrain n'est pas envisageable et des lois d'interpolation le long du réseau sont à construire.

Dans la cadre du projet AMR Transmed ALMIRA, le laboratoire LiSAH souhaite déployer ces outils de simulation hydrologique à résolution fine (sub-parcellaire) sur des bassins ressources, d'environ 40 km². Pour ce faire, des cartes des éléments de structure interne du bassin sont nécessaires. Parmi elles, sur le bassin de la Peyne (Hérault - France), une carte du réseau de drainage, connectant cours d 'eau, fossés, chemins et ravines et pour lesquels on doit disposer de géométries (section) par bief est attendue. Une partie du tracé du réseau est déjà disponible. Il ne reste qu'à le compléter pour une surface d'environ 5 km² (relevé terrain). Des lois d'interpolation et leur application pour la largeur et la profondeur du réseau (lit mineur à débit de plein bord) sont à réaliser.


Objectifs :

Le stage comportera deux volets : un volet d'acquisition de données sur le terrain et un volet d'analyse et de modélisation spatiale.

    1. Acquisition de données sur le terrain  : complément d'enquête terrain exhaustif sur le tracé du réseau; échantillonnage ponctuel amont-aval de données largeur et profondeur du réseau
    2. Analyse et modélisation pour la largeur et la profondeur  par une approche de type régression-krigeage sur structure arborescente utilisant pour la partie régression des lois géomorphologiques (Leopold and Maddock, 1953) (cf. Singh 2003 : On the theories of hydraulic geometry), et pour la partie krigeage les outils d'interpolation sur réseau arborescent (package ssn de R ) (Bailly et al. 2006).


Laboratoire d'accueil :

INRA - UMR LISAH - Montpellier
Nathalie Thommeret, enseignant-chercheur ESGT du Mans, participera également à l'encadrement de ce stage

Dates : 3 à 4 mois à partir de mi-avril 2015

Contact et modalités de candidature :

Envoyer CV et lettre de motivation à :

Jean-Stéphane Bailly - Enseignant-chercheur AgroParisTech bailly@agroparistech.fr

Conditions : gratification de stage réglementaire, accès à un restaurant collectif à tarif bonifié.

Statut stage: