• English
  • Français
slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15 slideshow 16

Vous êtes ici

√ Ghada Dahmeni débute une thèse au LISAH en novembre 2019. Inscrite en doctorat à l’Institut National Agronomique de Tunisie (INTA), son sujet de thèse, initié lors de son master, est intitulé "Mécanismes de régulation de la contamination des eaux de surface par les herbicides dans la petite agriculture pluviale méditerranéenne du Cap Bon". La thèse sera conduite sous la co-direction de Hanene Chaabane (INAT) et de Olivier Grünberger. Les travaux de Ghada Dahmeni sont financés par le programme Eranet-Med CHAAMS et sont inclus dans le LMI NAILA. Les travaux se déroulent principalement à Tunis avec du terrain dans le bassin versant du Lebna et une focalisation expérimentale sur le bassin versant de Kamech (OMERE).

 

Mariem Dhouib, titulaire d’un diplôme de Master Eau et Agriculture débute une thèse de trois ans au LISAH à partir de Septembre 2019 sous la direction de Frédéric Jacob et Laurent Prévot, en étroite collaboration avec nos partenaires tunisiens de l'INRGREF (Rim Zitouna, Insaf Mekki). La thèse s’intitule "Impacts de l’occupation du sol et du climat sur l’efficience agronomique de l’eau dans un petit bassin versant pluvial méditerranéen : modélisation et analyse de scénarios, et bénéficie d'un cofinancement état tunisien (80%) / IRD (20%). Les travaux de thèse s’inscrivent dans la continuité du projet ALMIRA et s’articule avec le projet PRIMA / ALTOS.

 

√ Nejmeddine Ouhichi entreprend une thèse de doctorat, inscrite à l’université de la Faculté des Sciences de Tunis. Son sujet est la "Quantification hydrologique, isotopique et hydrogéologique de la recharge causée par la fuite concentrée du barrage Lebna : Modélisation des interactions barrage-aquifère appuyée par la géophysique". Le co-encadrement de la thèse est assuré par Fethi Laachal (CERTE) et Olivier Grûnberger. Les travaux de Nejmeddine Ouhichi sont financés par le LMI Naila, le CERTE et le LISAH et bénéficieront du projet PRIMA-ALTOS.