slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 3 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12 slideshow 13 slideshow 14 slideshow 15 slideshow 16

Vous êtes ici

Cécile GOMEZ -IRD, UMR-LISAH- soutiendra son Habilitation à Diriger des Recherches

le Vendredi 09 Juin 2017 à 09h30 sur le Campus SupAgro, amphi 208 coeur d'Ecole, à Montpellier.


"Etude physico-chimique des surfaces continentales par imagerie Vis-PIR (400 – 2500 nm)"

Jury :
R. Escadafal, IRD, UMR CESBIO Toulouse. Rapporteur.
S. Chabrillat, GFZ, Posdam, Allemagne. Rapporteur.
B. Van Wesemael, UCL, Belgique. Rapporteur.
V. Bellon-Maurel, IRSTEA, UMR ITAP Montpellier. Examinatrice
C. Walter, AgroCampus Rennes, UMR SAS. Examinateur
P. Lagacherie, INRA, UMR LISAH Monptellier. Examinateur

Résumé :
Les surfaces continentales terrestres sont classées en cinq grands groupes (d’après la nomenclature de Corin Land Cover) : 1) les surfaces artificialisées, 2) les zones agricoles, 3) les forêts et zones semi-arides, 4) les zones humides et 5) les surfaces en eau. Les enjeux environnementaux, sociaux et économiques de chacune de ces zones sont multiples. Sur les zones agricoles, qui constituent depuis 10 ans mes zones d’étude, on peut citer entre autre l’importance de la préservation et de l’utilisation raisonnée des ressources en eau et en sol. Pour analyser et comprendre un tel enjeu, la modélisation est de plus en plus utilisée (modélisation hydrologique, modélisation de l’érosion, modélisation d’évolution de scénarios d’occupation du sol…). Néanmoins ces modèles requièrent (entre autre) des données précises et spatialisées sur les surfaces, qui s’avèrent trop souvent indisponibles et/ou imprécises. Or dans les années 2000, la spectroscopie Vis-PIR (400-2500 nm) a été identifiée comme un outil à fort potentiel (non destructif, rapide, peu couteux, précis) pour mesurer les propriétés physico-chimiques des sols (Carbone Organique, Texture, Fer…).
Lors de cette soutenance, je présenterai mes travaux de recherche de spatialisation des propriétés physico-chimiques pérennes des sols par imagerie aéroportée Vis-PIR, sur des agrosystèmes pluviaux méditerranéens (en contexte de surfaces de sol nu et de surfaces semi-végétalisées). Je présenterais également mes travaux tendant à démocratiser ces spatialisations via le développement d’approches utilisant entre autre de futures données satellites et des librairies spectrales de laboratoire. Enfin, je présenterai quelques utilisations possibles de ces produits issus de l’imagerie vis-PIR.
Je terminerais par présenter les développements qu’il sera nécessaire de conduire dans le futur. La poursuite des développements initiés en spatialisation de propriétés pérennes des sols sera axée sur l’évaluation de la généricité de ces approches et sur le développement d’approches utilisant conjointement des données spectrales de laboratoire et d’imagerie satellitaire. De plus, des travaux sur la caractérisation des propriétés de surface variables dans le temps (e.g., éléments grossiers et organiques) devraient permettre 1) une caractérisation de propriétés fonctionnelles des sols (e.g., infiltrabilité, réserve utile en eau) et 2) d’améliorer les fonctions d’estimation de propriétés pérennes de sol, qui peuvent être impactées par ces matériaux en surface.